Les crapauds Dans une rivière de la région parisienne, un jour de printemps, j’ai trouvé un couple soudé et immobile de ces amphibiens très communs. Essonne (91), le 24 avril 1998 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois

Retour à l’âge du bronze

Tout commence par un frêle croquis de terrain. Puis, à partir d’un moulage de cire éphémère, l’art de la fonderie promet l’éternité. Bestiaire de bronze par l’artiste franco-japonais Tsunéhiko Kuwabara.

Tout commence par un frêle croquis de terrain. Puis, à partir d’un moulage de cire éphémère, l’art de la fonderie promet l’éternité. Bestiaire de bronze par l’artiste franco-japonais Tsunéhiko Kuwabara.

© Tsunéhiko Kuwabara L’ours brun
J’avais déjà repéré les reliefs de son repas et ses empreintes. Puis un matin, peu après l’aube, j’ai aperçu la bête sur le talus herbeux d’un sentier. Enorme, sombre, avec la face et le dos or. Le plantigrade est lentement descendu, a traversé le sentier pour finalement disparaître dans la forêt.
Hokkaïdô (Japon), le 28 juillet 1993    / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara Les phoques veaux-marins
La colonie de veaux-marins du nord de la France compte actuellement des centaines d’individus. Ils se reposent sur les bancs de sable à marée basse, prenant des poses quelque peu comiques. C’est un régal de les dessiner tranquillement au télescope.
Berck-sur-Mer (62), le 7 août 2012 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara La souris grise
A la Porte de Vanves, il y avait une friche où j’observais la petite faune urbaine. Un jour, une souris peu farouche sort d’une touffe d’herbe. En cherchant sa pitance, elle est venue presque à mes pieds.
Paris, le 24 octobre 2011 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara La crevette bouquet
Quelle joie d’observer la faune sous-marine dans les flaques, lorsque les eaux se retirent ! Les crustacés sont mes préférés. Leur aspect biomécanique me fascine.
Concarneau (29), le 22 septembre 2005 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara Le crabe vert
Voilà un habitant de la côte rocheuse, très commun et facile à observer. Afin d’étudier le détail de sa morphologie, je me suis permis de le capturer et l’ai placé dans un récipient en acrylique. Après l’avoir dessiné sous tous les angles, je l’ai relâché.
Concarneau (29), le 22 septembre 2005 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara Les athérines
La douceur de la Méditerranée invite à plonger pour observer la faune sous-marine. J’étais un peu loin de la côte, avec masque et tuba, lorsque j’ai rencontré ces petits poissons en banc, nageant près de la surface.
Au large des îles Lavezzi (Corse), le 2 octobre 1997 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara La rascasse brune
Pour dessiner sous l’eau, j’emporte des plaques en plastique et un crayon gras. Après avoir croqué labres, sars et gobies, j’ai vu cette superbe rascasse qui guettait les proies. Des yeux énormes, une gueule béante, des épines étranges sur tout le corps, un joli défi de sculpture !
Port-Cros (83), le 6 août 1997 / © Sculpture : Tsunéhiko Kuwabara Photographie : Jean-Baptiste Lardenois © Tsunéhiko Kuwabara
Les sculptures animales en bronze de Tsunéhiko Kuwabara - La Salamandre

Tsunéhiko Kuwabara

Artiste peintre et sculpteur naturaliste
kuwabaratsunehiko.com

J’ai commencé à dessiner sur le terrain très tôt, mais je ne suis arrivé à la sculpture qu’à la trentaine. Deux expositions m’ont marqué. D'abord celle de Robert Hainard à la galerie Hesse à Blois. Puis celle de Beaubourg, au Centre Pompidou, à Paris, intitulée Qu’est-ce que la sculpture ? J’y ai redécouvert Brancusi et Giacometti et vu pour la première fois le land art ainsi que les écoles surréaliste ou expressionniste en trois dimensions.
Après une visite de l’atelier associatif de fonderie d’art, dans mon quartier parisien, j’ai aussitôt décidé de m’y inscrire. Depuis lors, des modèles de sculptures surgissent des milliers de dessins de terrain que j’accumule : le hérisson qui se gratte, la crevette bouquet au repos, les corneilles à la recherche de pitance, etc. La pièce naît comme une évidence lorsque le bon croquis est là.
Je privilégie le bronze, noble et monochrome, avec ses reflets subtils. Je le trouve sobre et éclatant à la fois, dur et souple. J’adore le miracle de la fonderie et j’imagine avec émotion la sensation de nos ancêtres de l’âge du Bronze.

Couverture de La Salamandre n°247

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 247  août - septembre 2018
Catégorie

Photos

Tags

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur