Quelles espèces sont sur liste rouge en France ?

Nous vivons une 6e extinction de masse des espèces sur Terre. Mais qui mesure cette crise de la biodiversité et comment ? C’est l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qui joue ce rôle aux niveaux mondial et local. Son outil principal, identique dans tous les pays, c’est la Liste rouge. Explications.

Nous vivons une 6e extinction de masse des espèces sur Terre. Mais qui mesure cette crise de la biodiversité et comment ? C’est l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qui joue ce rôle aux niveaux mondial et local. Son outil principal, identique dans tous les pays, c’est la Liste rouge. Explications.

liste rouge
© Stéphanie Wauters

3 questions à Florian Kirchner

Chargé de programme Espèces au Comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature)

 Florian Kirchner Chargé de programme Espèces au Comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature)

A quoi sert une Liste rouge ?

Une Liste rouge est un baromètre de l’état de santé de la biodiversité, élaboré de manière scientifique et qui permet de définir des priorités d’action. Au niveau mondial, la Liste rouge est établie par l’UICN et d’autres listes existent dans différents pays ou différentes parties du monde.

Toute la biodiversité française est-elle évaluée par cet outil ?

Non, en France, nous nous sommes penchés sur les mammifères, les reptiles, les oiseaux nicheurs et d’autres groupes comme les libellules et les requins. Mais il reste encore de nombreux taxons à évaluer. Il nous faut encore préciser la situation d’espèces menacées moins connues parmi dans les milieux marins ou les champignons par exemple.

Nous travaillons aussi actuellement sur les invertébrés, comme les escargots de métropole.

La Liste rouge est-elle systématiquement une liste de mauvaises nouvelles ?

Il faut bien dire que le tableau général de la biodiversité est plutôt sombre... Mais la Liste rouge nous apporte aussi des bonnes nouvelles. Les actions pour la loutre lui ont permis de recoloniser de vastes secteurs de son territoire. La protection des zones humides a amélioré la situation des échassiers. Et suite au succès de sa réintroduction, le vautour moine niche à nouveau en France après en avoir disparu pendant près d’un siècle.

Création infographique : Stéphanie Wauters

Couverture de La Salamandre n°261

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 261  Décembre 2020 - Janvier 2021
Catégorie

Infographies

Tags

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Chasseur d’orages

39.00 €

Le lièvre invisible

34.00 €

La leçon du brin d’herbe

19.00 €

L’Univers sous mes pieds

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur