Orvet absent du jardin - La Salamandre
© Jean-Philippe Paul

Orvet, le grand absent du jardin – étape#90

Il y a quelques jours, j'ai vu un orvet dans la forêt voisine. Au jardin, je n'arrive pas à observer ce reptile. Est-ce à cause des chats du village ? Comme tous les reptiles, ce lézard sans patte peine à survivre parmi nous.

Auteur

Jean-Philippe Paul



Il y a quelques jours, j'ai vu un orvet dans la forêt voisine. Au jardin, je n'arrive pas à observer ce reptile. Est-ce à cause des chats du village ? Comme tous les reptiles, ce lézard sans patte peine à survivre parmi nous.

Je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas de chance avec le fragile orvet. Je n'en observe même pas un par an. Cette année, il était temps car ma seule observation a eu lieu en plein automne lorsqu'un bel individu brillant traversa un chemin forestier pour disparaître très vite dans la litière épaisse. Un grand moment vécu en famille.

Malheureusement, ce n'était pas au jardin. J'ai pourtant l'impression de lui offrir tout ce qu'il faut : friche, compost, tas de bois, abris de toutes sortes, zéro pesticides... Je suis de plus en plus persuadé que comme pour les autres lézards et les serpents, le problème vient de la quantité de prédateurs domestiques plus ou moins errants : les chats. A quoi cela sert-il de créer des milieux favorables dans les jardins si ceux-ci sont en fait de véritables guets-apens ? C'est ce qu'on appelle un effet puits. L'espèce est attirée par l'habitat séduisant – parfois bien plus que les milieux agricoles abîmés – et l'absence de congénères concurrents... Mais c'est le drame : à peine arrivé, aussitôt capturé. Ceci peut "vider" les populations alentours ! Peut-être aussi que les orvets sont encore pris pour de dangereux serpents qu'ils ne sont pas ? C'est bien triste, surtout que les serpents eux-mêmes ne méritent pas ce sort...

Malgré les menaces reconnues qui pèsent sur les reptiles et leur caractère majoritairement inoffensif, la loi n'aurait toujours pas l'intention de les protéger tous intégralement en France. C'est ce que j'apprends dans un nouvel arrêté soumis à consultation publique sur le sujet. Alors vous aussi, en un clic et quelques mots, faites entendre votre voix en faveur de la protection des amphibiens et reptiles de France... et d'ailleurs (date limite 1er décembre !).

Notre Dossier Vipère, la pacifique

Automne 2019 - étape#90

Tags

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique