Nick Derry peint les migrateurs pour le Festival Salamandre

Découvrez Nick Derry, un artiste passionné d'oiseaux migrateurs. Plongez dans son processus créatif et apprenez-en plus sur son exposition au festival Salamandre.

Découvrez Nick Derry, un artiste passionné d'oiseaux migrateurs. Plongez dans son processus créatif et apprenez-en plus sur son exposition au festival Salamandre.

En 2023, à l'époque du tout numérique, il y a encore des artistes qui observent et peignent les oiseaux sur le terrain. Découvrez le peintre Nick Derry en pleine action, puis voyez comment ces œuvres vont s'assembler en une grande exposition spectaculaire pour le festival Salamandre, avec l'artiste Gisèle Rime.

Julien Perrot a donné rendez-vous à Nick Derry dans la grande cariçaie, la plus belle zone marécageuse de Suisse. Avec ses 2500 hectares de roselières et de forêts riveraines, cette réserve est un vrai trésor. Nick et Julien se rentrent dans un petit affût au ras de l'eau. C'est un très bon spot pour observer les oiseaux migrateurs.

Nick commence à poser des traits nets et précis sur une feuille blanche, puis il peint une bécassine entre deux coups de jumelle.

Nick Derry et les oiseaux migrateurs

On vit une époque où tout va tellement vite. Maintenant, il y a une orgie d'images permanentes et toi, tout à coup, tu t'arrêtes tranquillement, tu prends du temps, tu fais une image comme ça, ça a du sens en 2023 ?

"Oui, je pense. Pour moi, c'est évident, je ne sais pas pour les autres quelles sont les voies, mais je ne me suis pas trop posé la question. J'ai toujours trouvé ça évident qu'il faut faire une pause. Il faut être tranquille, il faut être bien dans la nature."

Le dessin, les oiseaux, ça a commencé comment ?

"Ç'a toujours été, depuis tout petit. Je n'ai jamais connu un temps où je ne m'intéresse pas aux oiseaux, où je ne les dessine pas. C'est une obsession depuis tout petit."

Et pourquoi tu t'intéresses particulièrement aux oiseaux migrateurs ?

"Leur vie est si mystérieuse. Ils sont là un jour, pas là le lendemain et on a souvent es surprises. Parfois, des oiseaux qui sont égarés en migration arrivent à des endroits inhabituels. L'idée qu'on peut rester chez soi et voir passer les oiseaux qu'on n'a pas l'habitude de voir très souvent me plait beaucoup."

Tu voyages en restant sur place grâce à eux...

"C'est exactement ça !"

Les aigrettes naissent sur une feuille de papier, ça n'a pas l'air évident de faire un oiseau blanc.

"Non, en fait, il faut peindre le fond et comme ça les oiseaux apparaissent au milieu. C'est important de ne jamais oublier que quand on dessine la nature, on dessine les oiseaux, mais les oiseaux ne sont rien sans leur habitat."

Gisèle Rime organise la grande expo de Nick Derry au festival Salamandre

Chaque année, au festival Salamandre, une grande exposition artistique de 300 mètres carrés met en valeur le travail d'un artiste naturaliste. Il y a eu Vincent Munier, Christian Voltz, Stéphane Hette ou Ji-Young Demol Park. Et cette année, c'est au tour de Nik Derry. Dans l'ombre, une autre artiste, Gisèle Rime, prépare la scénographie de ces expositions.

Nous la retrouvons dans son atelier en Suisse, à Gruyères.

L'atelier est recouvert de peintures de Nick Derry. "Les migrateurs ont envahi l'atelier." Plaisante Gisèle.

Le Festival Salamandre a lieu dans peu de temps, du 20 au 22 octobre 2023, tu scénarises la grande expo de 300 mètres carrés. Cette expo va s'appeler "Nice to meet you"

"Oui, on l'a choisi ensemble. C'est un petit clin d'œil à ses origines, Nick a passé la plus grande partie de sa vie et est née en Angleterre. Cela colle aussi à son style un peu british. Et puis, nice to meet you, c'est ce qu'on dit quand on rencontre quelqu'un, quand on est en voyage. Cela représente cette invitation à la rencontre avec les visiteurs du festival, avec les oiseaux qui ne sont pas censés se rencontrer à ce moment-là, mais qui sont là aussi. Et aussi avec cet artiste et la vision qu'il a de ces oiseaux qui passent au-dessus de lui ou qui se posent un petit moment pour se restaurer."

Parce que ce qui est assez spécial, c'est que Nick a observé tous ces oiseaux dans un rayon de quelques kilomètres autour de chez lui. Donc finalement, il y a plein de trajectoires de grands voyageurs du nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest qui se croisent dans cette exposition.

"Oui, c'est ça. Quand on a sélectionné les œuvres chez lui, il y en avait partout, de toutes sortes, de tous formats, sur toutes sortes de supports aussi. Mais il avait sorti tout ce qui concernait les oiseaux migrateurs. Et puis, ce qui m'a frappé tout de suite, c'est ces rencontres entre ces oiseaux qui ne se rencontrent jamais autrement. Par exemple, sur cette peinture, des moineaux domestiques qui sont là chez eux, qui ne sont pas des migrateurs, sont accompagnés d'un chevalier Sylvain qui est dans son grand voyage et qui se pose ici pour picorer au même endroit que les moineaux face à face. Sur cette autre peinture, on a des papillons qui migrent aussi qui rencontrent le torcol qui fait son grand voyage. C'est un migrateur à long cours qui fait vraiment un long voyage entre l'Afrique de l'Ouest et l'Europe. Dans la région de Besançon, ce torcol rencontre des papillons qui sont aussi migrateurs. La belle dame sur plusieurs générations. Et le soufré qui lui fait un petit voyage entre par exemple le sud de la France et le sud de l'Allemagne."

Qu'est-ce qui te plaît particulièrement chez Nick ?

"J'aime la façon qu'il a de dessiner. Si, tout à coup, il peut dessiner avec un crayon, faire des collages, de l'acrylique et de l'aquarelle, il est très spontané. Et puis je trouve que ça correspond bien au côté spontané des rencontres avec les oiseaux, avec la nature. C'est toujours des rencontres spontanées. On ne peut pas complètement préparer ce qui va se passer ni de la façon dont on va l'interpréter ou la vivre."

Rendez-vous au Festival Salamandre

Venez voir l'exposition Nice to meet you, en partenariat avec la Station ornithologique suisse de Sempach, au festival Salamandre à Morges, à Beausobre, en Suisse du 20 au 22 octobre 2023.

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agir pour la nature au jardin

24.00 €

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur