Hippocampe moucheté, un des hippocampes vivant en France
Hippocampe moucheté / © Latrick Louisy

Le cheval de Thau

En quoi consiste l'étude des hippocampes du littoral méditerranéen en France? Esther Emmanuelli, chargée de mission biodiversité et développement local au CPIE Bassin de Thau, vers Montpellier, évoque le sujet dans un petit entretien de septembre 2015.

Auteur

Jean-Philippe Paul



En quoi consiste l'étude des hippocampes du littoral méditerranéen en France? Esther Emmanuelli, chargée de mission biodiversité et développement local au CPIE Bassin de Thau, vers Montpellier, évoque le sujet dans un petit entretien de septembre 2015.

Esther Emmanuelli spécialiste des hippocampes
Esther Emmanuelli, du CPIE Bassin de Thau

Esther Emmanuelli, les hippocampes ne sont-ils pas des êtres fantastiques que l’on voit uniquement dans les documentaires ?

Bien sûr que non! Les hippocampes sont en réalité des poissons qui fréquentent les eaux marines et saumâtres des régions tropicales mais aussi tempérées. La France accueille deux des 50 à 80 espèces inventoriées dans le monde : l’hippocampe à museau court et l’hippocampe moucheté.

Pourquoi s’intéresser aux hippocampes du littoral méditerranéen français ?

En 2005, on a réalisé qu’on ne connaissait presque rien de ces habitants de nos côtes alors que l’on savait ces poissons menacés partout dans le monde. Le suivi participatif Hippo-Thau a alors vu le jour en impliquant un large public de pêcheurs, plongeurs, conchyliculteurs et scolaires. Cette année, près de 150 personnes y ont participé.

Déjà 10 ans... des résultats ?

Oui. On pensait que ces animaux étaient liés aux herbiers aquatiques. L’étude a révélé que deux tiers des hippo­campes mouchetés vivent parmi les fonds de sable coquillier, les rochers, les débris, les épaves et même les cordes de cultures de coquillages. Les hippocampes à museau court préfèrent les fonds dégagés sableux ou vaseux.

Comment les protéger?

Associer le public, c’est déjà sensibiliser tous les utili­sateurs de la mer et des lagunes. Mieux connaitre leur habitat, comme on vient de le voir, est également indis­­pensable. Enfin, la génétique nous apprend que les hippocampes mouchetés en mer et ceux de l’étang de Thau sont des populations déconnectées. Nous devrons en tenir compte pour la suite.

Pour aller plus loin

observatoire-hippocampe.fr

eaubleue.org

Baladez-vous autour de l'étang de Thau!

Couverture de La Salamandre n°230

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 230  Octobre - Novembre 2015
Catégorie

Nature d’ici

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique