Grive survivante - La Salamandre
© Jean-Philippe Paul

La survivante – étape#41

Qu'elle semble stressée cette grive musicienne réfugiée au jardin ! Et pour cause, des coups de feu claquent de toute part. On en veut à sa vie.

Auteur

Jean-Philippe Paul



Qu'elle semble stressée cette grive musicienne réfugiée au jardin ! Et pour cause, des coups de feu claquent de toute part. On en veut à sa vie.

Le passage des grives et des merles est spectaculaire cette année. Depuis septembre, les vignes, les aubépines et les prairies sont assaillies par les hordes de migrateurs. Peut-être est-ce la conséquence d'une bonne nidification dans les pays du Nord ? Ou alors est-ce la fructification des arbustes à fruits qui est médiocre cet automne dans ces mêmes régions ? Je parie sur une combinaison des deux explications.

Malheureusement, je ne suis pas le seul à avoir remarqué cette migration extraordinaire et je ne compte plus les coups de fusil qui résonnent depuis des semaines, de l'aube au crépuscule. C'est la guerre ! Par petits groupes, les chasseurs encerclent la moindre haie et abattent les turdidés qui fuient : merle noir, grive draine, grive litorne, grive mauvis et surtout grive musicienne. La virtuose du printemps paye un lourd tribut à cette tradition mortifère.

Que l'on soit pour ou contre, ce n'est pas la question. En toute objectivité, le spectacle qui se joue dans la campagne ces temps-ci a tout d'un massacre organisé. Les chiffres parlent d'eux mêmes : 4,5 millions de grives seraient tuées chaque année en France. Ce tableau de chasse équivaut à 1500 km de grives posées côte à côte, ailes écartées. Soit une fois et demi la largeur de la France et plus de quatre fois celle de la Suisse !

Heureusement, ce passereau chanteur est protégé en Angleterre et en Suisse par exemple. Comment s'insurger contre les exactions commises contre les oiseaux à Malte, au Liban, en Egypte et aux quatre coins de la Méditerranée alors qu'il suffit ici de décréter une espèce chassable pour pouvoir la tuer par millions légalement ?

C'est la question que je me pose devant cette grive musicienne terrorisée dans mon jardin. Une survivante en sursis dans sa longue traversée de la France.

Le 5 novembre 2017 - étape#41

La grive survivante - La Salamandre
Etape n° 41 de Mon voyage au jardin. / © Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#40 Même pas peur

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique