9 confidences nature de Julien Perrot

Pour célébrer le trois centième épisode de la Minute Nature, Julien Perrot vous confie quelques secrets en répondant à neuf questions.

Pour célébrer le trois centième épisode de la Minute Nature, Julien Perrot vous confie quelques secrets en répondant à neuf questions.

1 300 épisodes de la Minute Nature, un succès ?

Pour être honnête, quand j’ai mis en ligne la toute première vidéo sur YouTube le 3 mars 2016, je me demandais bien qui regarderait cet épisode sur le castor. Finalement, des milliers de personnes ont regardé et aujourd’hui cette vidéo a été vue plus de 16 000 fois ! Cela m’a beaucoup encouragé à continuer et à me lancer un pari un peu fou : sortir une vidéo chaque semaine. Grâce à mes complices Daniel Auclair et Sébastien Poiret, nous publions aujourd’hui la trois centième vidéo.

Tous ces petits films ont été visionnés plus de 13 millions de fois. Chaque jour, entre 3000 et 10 000 vidéos sont vues. Ces chiffres sont presque absurdes et donnent le tournis. Ce n’est pas cela qui me motive. C’est plutôt d’imaginer la joie que ces vidéos apportent à tous les spectateurs qui découvrent la vidéo et me le confirment dans les commentaires.

2 Pourquoi je souris toujours dans mes vidéos ?

Il parait que je suis d'un tempérament plutôt positif. Pourtant, je ne souris pas tout le temps. J'ai aussi mes tristesses et mes colères, notamment face à l'état actuel du monde. Sauf que, quand je suis dans la nature, cela me fait tellement de bien que je suis heureux. D'autant plus, que je m'amuse beaucoup à tourner ces vidéos.

3 Pourquoi je me lève tous les matins ?

Mon objectif, le sens de ma vie, c'est de reconnecter un maximum de gens au monde vivant, tous ces trésors qui nous entourent et sans lesquels on n’est rien. J'ai commencé à 11 ans en créant un journal artisanal que j'ai appelé la Salamandre. Aujourd'hui, 39 ans plus tard, la Salamandre c'est toute une équipe de 26 personnes. Nous produisons trois revues sur la nature, des livres, des documentaires animaliers et beaucoup d'autres choses sur internet, dont la Minute Nature. Avec tout cela, on arrive à sensibiliser des centaines de milliers de gens.

4 Qu'est-ce qui a changé dans la nature depuis que j'ai commencé La Salamandre ?

En presque 40 ans, il y a eu de bonnes nouvelles avec le retour du lynx, du gypaète barbu, des vautours, de la loutre et du loup. C'est super, on a souvent de bonnes nouvelles à annoncer sur les grosses bêtes. Mais globalement, le bilan est catastrophique.

En trente, on a perdu 75% des insectes. je me souviens voir beaucoup de scabieuses dans les prairies quand j'étais petit. À l'époque, ces fleurs étaient recouvertes de zygènes, de très beaux papillons. Aujourd'hui, je suis déjà content de trouver quelques scabieuses, et je ne vois presque plus de papillon autour d'elles.

Plus d'un million d'espèces sont menacées sur Terre. Depuis 1972, l'année de ma naissance, on estime que les populations de vertébrés (les mammifères, oiseaux, reptiles, poissons et amphibiens) ont chuté de 68% sur la planète. Tout cela, sans parler du dérèglement climatique. Nous vivons un printemps exceptionnellement chaud et sec.

Pour garder le moral, je remarque tout de même des changements dans notre société. Il y a 39 ans, quand j'étais enfant, j'étais une sorte d'OVNI qui parlait de protection de la nature alors que personne n'y songeait. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette lutte est devenue importante. Même si on n’en fait pas du tout assez, je me sens un peu moins comme un objet de curiosité et plus pris au sérieux. Et je vois que je suis pas seul à lutter pour la préservation de la biodiversité et contre le dérèglement climatique.

5 Comment résister à l'éco-anxiété

C'est assez difficile de ne pas tomber dans le marasme, surtout quand on a des enfants. Comment le dire de façon adaptée à trois enfants qui ont des âges différents ? Il faut développer des stratégies de survie.

La première : être dans la joie et l'instant présent. Il faut savourer les moments de nature et les moments de partage avec les gens qu'on aime.

La deuxième, c'est d'agir. J'ai beaucoup de colère par rapport à ce qu'il se passe pour la nature. Cela me donne l'énergie d'agir et d'aider d'autres personnes à agir. Depuis 2019, La Salamandre finance des projets pour la biodiversité sur le terrain.

6 La Minute Nature a-t-elle fait des bébés ?

Je n'étais pas le premier à faire des vidéos en mars 2016, mais depuis, je vois de plus en plus de jeunes vidéastes se lancer.

Je vous invite à découvrir les chaînes YouTube de :

Ils racontent leur découverte de la nature en vidéo et s'engagent à fond pour la protéger. Je pense que j'ai beaucoup à apprendre de ces jeunes et je compte bien développer des partenariats avec eux à l'avenir.

La Minute Nature a fait un autre bébé, c'est une série télévisée qui s'appelle Nos amis sauvages. Depuis 2020 nous avons produit 12 épisodes de 26 minutes de cette série. Vous pourrez découvrir 6 nouveaux épisodes dès le 27 août sur la RTS et sur salamandre.tv.

7 Qu'est-ce que mon handicap apporte à mes vidéos ?

Ça ne se voit pas, mais j'ai un handicap assez fort, je suis malvoyant. Je vois environ 30% de ce que vous voyez, malgré mes verres de contact. La faute a une malformation rétinienne de naissance pour laquelle on ne peut rien faire.

Pour observer la nature, cela complique les choses. Observer le lynx, le lièvre variable ou même un oiseau comme le loriot est très difficile dans ma situation. Voilà pourquoi je repère les oiseaux à leur chant. C'est souvent frustrant de savoir que je ne vois pas tout ce que je pourrais observer. Mais il y a un penchant positif à tout cela : chaque observation est une victoire. C'est surement pour cela que je suis très sensible à la nature "ordinaire". Je n'ai besoin de courir les raretés pour être heureux. Une sittelle qui maçonne son nid, c'est déjà incroyable de voir cela !

8 Combien de temps pour faire une vidéo ?

Mes tournages sont souvent assez rapides. Je fais souvent cela spontanément quand une occasion se présente. Me filmer tout seul m'aide à être rapide et spontané, même si c'est souvent assez sport !

Le tournage dure entre 10 minutes et une demi-journée, selon l'endroit où je suis et le sujet de l'épisode. Ensuite, le travail de montage et de mise en ligne est assuré par mes collègues.

9 Quel âge j'ai ?

Il parait que j'ai l'air assez jeune, j'espère que cela va durer ! Cette année, en septembre, je fête mes cinquante ans, c'est donc une année assez particulière pour moi. C'est une année de réflexion et de bilan pendant laquelle je me pose beaucoup de questions. Je me demande comment la Salamandre peut faire encore plus, à sa modeste échelle, pour changer le monde positivement. Comment on peut réagir à l'aggravation de tous les problèmes environnementaux en gardant un message positif et constructif qui fasse aussi du bien. Je me pose aussi cette question pour la Minute Nature. Je crois en tout cas que j'ai envie de continuer à passer du temps avec vous à vous faire découvrir la nature.

Découvrez la nature avec les revues de la Salamandre

Tous les deux mois, nous publions trois magazines. Trois revues pour découvrir la nature à tous les âges !

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Un tour de roue

19.00 €

Le faucon de l’espoir

34.00 €

La forêt hyperconnectée

19.90 €

Histoires surnaturelles. Alliances, ruses et stratagèmes entre plantes et insectes

39.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur