© Pixabay

8 informations étonnantes sur les grenouilles

Apprenez-en plus sur les grenouilles avec Julien Perrot dans la Minute Nature pour mieux les connaître et les protéger.

Apprenez-en plus sur les grenouilles avec Julien Perrot dans la Minute Nature pour mieux les connaître et les protéger.

En cette matinée de printemps, il pleut légèrement. J'aime bien aller au bord de l'eau à cette période de l'année, il y a toujours des choses à observer. Sur la surface de la mare, on peut voir des gerris, ces petites punaises aquatiques, qui glissent sur l'eau. Il y a aussi des têtards qui nagent, mais aussi leurs versions adultes, les grenouilles. J'en aperçois une avec ces deux gros yeux globuleux.

Profitons donc d'être au bord de cette belle mare peuplée de grenouilles pour vous livrer quelques informations sur ces amphibiens, commençons par la plus simple.

1 La grenouille n'est pas la femelle du crapaud

Ces deux animaux sont complètement différents et appartiennent à deux espèces bien distinctes. Le crapaud, ou plutôt les crapauds, parce qu'il y en a plusieurs sortes, ont la peau mate couverte de boutons de verrues.En général, ils se déplacent en marchant. Les différentes espèces de grenouilles ont la peau lisse et la tête plus triangulaire. Elles se déplacent en sautant.

2 Les grenouilles ne vivent pas toutes dans l'eau

En France et en Suisse, on sépare les grenouilles en deux grands groupes.

D'une part, les grenouilles dites brunes, comme la grenouille agile et la grenouille rousse, qui sont vraiment terrestres. Ces animaux vivent toute l'année en forêt, le long des haies, dans les bosquets et même peut-être dans des recoins sombres de votre jardin. Elles ne vont dans l'eau que quelques jours par année, juste pour se reproduire au début du printemps en février-mars. Les grenouilles rousses ou les grenouilles agiles se rassemblent alors en grand groupe pour une reproduction survoltée. Les mâles vont sauter sur les femelles et celles-ci vont pondre des paquets d'œufs qui vont gonfler en quelques heures dans l'eau. L'amas d'œufs d'une seule grenouille peut faire la taille d'un gros chou-fleur. Ces milliers d'œufs vont petit à petit donner des têtards, dont certains, avec beaucoup de chance, donneront des grenouilles.

D'autre part, il y a le groupe des grenouilles vertes. Elles sont bel et bien aquatiques et passent la plus grande partie de l'année dans l'eau ou sur les berges des étangs où elles se réchauffent au soleil. Souvent elles flottent à la surface avec juste leurs yeux qui dépassent de l'eau. Ces grenouilles se reproduisent pendant plusieurs mois. Les mâles coassent grâce aux deux sacs vocaux qu'ils ont des deux côtés de leur tête. Ils rivalisent pour attraper des femelles et celle-ci vont pondre des œufs par petit paquet qui vont couler dans l'eau et qui sont donc beaucoup plus discrets que les œufs des grenouilles rousses.

3 Les têtards sont très utiles

Les têtards vivent dans l'eau et subissent plusieurs métamorphosent pour devenir des grenouilles adultes. Comme il y a beaucoup de perte il faut de nombreux têtards, des centaines des milliers, pour produire une grenouille adulte.

Pendant quelques semaines, des dizaines de milliers de têtards vivent dans les mares. Au début de leur développement, ils filtrent l'eau et cela nettoie véritablement tout l'écosystème aquatique. Ils sont aussi la proie de beaucoup d'animaux dont certaines larves d'insectes comme l'impressionnante larve du dytique.

4 Il est possible de reconnaître une espèce de grenouille à son chant

Comme pour les chants des oiseaux, à chaque grenouille sa vocalise. Par exemple, la grenouille rousse émet un ronronnement caractéristique pendant la période de reproduction. On peut aussi reconnaître les différentes espèces de grenouilles vertes à leur chant, mais ce n'est pas aussi simple.

5 Les grenouilles ont une bonne vision

Leurs yeux sont situés sur le dessus de la tête, comme des périscopes. Les grenouilles vertes ont les yeux juste au-dessus de la surface de l'eau. Elles peuvent surveiller tout autour d'elle et voient quasiment à 360 degrés. Elles ont même une vision stéréoscopique et peuvent donc estimer très précisément les distances. C'est utile pour capturer les proies même rapides comme les libellules.

6 Les grenouilles sont protégées

Autrefois, les grenouilles étaient beaucoup plus nombreuses et étaient chassées. Mais aujourd'hui, elles se raréfient beaucoup et sont toutes protégées en Suisse. En France, malheureusement, dans certaines régions, on a encore le droit de les chasser de les attraper et les manger. La France importe même 3000 tonnes de grenouilles pour les manger chaque année.

7 Les grenouilles sont menacées

Tous les amphibiens sont malheureusement aux premières loges face à l'effondrement de la biodiversité. Sur les 7500 espèces d'amphibiens connues dans le monde, un tiers a déjà disparu ou est sur le point de disparaître. Même tout près de chez nous, les populations d'amphibiens s'effondrent. Ces animaux sont super extrêmement vulnérables d'abord parce qu'ils dépendent des écosystèmes aquatiques. Ceux-ci sont les plus menacés et les plus perturbés. Les amphibiens sont aussi vulnérables parce qu'ils ont besoin de plusieurs milieux pour boucler leur cycle de vie. Ils ont besoin à la fois de milieux terrestres et de milieux aquatiques. Les amphibiens doivent en plus se déplacer des uns aux autres. De plus, ils sont très peu mobiles. Une grenouille ou un crapaud ne peuvent faire que quelques kilomètres et peuvent donc difficilement trouver un nouveau milieu de vie. Enfin, les amphibiens respirent avec leur peau qui est perméable. Elle est donc très sensible à tous les polluants, pesticides et agents pathogènes qui peuvent les tuer très rapidement.

8 Vous pouvez aider les grenouilles

Si vous avez un jardin, la meilleure chose à faire, c'est d'aménager une mare. Vous pouvez aussi laisser du désordre comme des tas de bois ou des tas de pierres et ne pas tondre toute l'herbe pour laisser de la place pour tous les petits animaux qui peuvent y vivre.

Vous pouvez aussi militer un maximum pour la limitation des pesticides, ces poisons qui tuent les grenouilles, les crapauds, les tritons et les salamandres et qui empoisonnent aussi les êtres humains à large échelle.

La grenouille dans la Petite Salamandre

La grenouille est le sujet du dernier numéro de la petite salamandre, la revue Nature des enfants de 4 à 7 ans. Abonnez-vos enfants dès maintenant !

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agir pour la nature au jardin

24.00 €

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur