Observez les mouettes pour vous exercer à l'ornithologie
Mouette rieuse immature à l'approche de l'automne / © Pierre Baumgart

Observer les mouettes

Promenade au bord du lac. Et si vous vous attardiez cette fois sur les mouettes ? Elles se laisseront facilement observer de près, l'occasion de distinguer les subtiles variations de leurs plumages pour exercer son oeil à l'observation des oiseaux.

Auteur

Karine Poitrineau



Promenade au bord du lac. Et si vous vous attardiez cette fois sur les mouettes ? Elles se laisseront facilement observer de près, l'occasion de distinguer les subtiles variations de leurs plumages pour exercer son oeil à l'observation des oiseaux.

En se postant discrètement à proximité de leurs lieux de villégiature, on peut facilement suivre le rythme de vie des mouettes. Selon l'heure du jour et la température, l'oiseau pourra tour à tour être à l'affût d'une source de nourriture, entamer une longue séance d'entretien de son plumage ou somnoler pour économiser ses forces, le bec enfoui sous l'aile. Tant qu'elle n'est pas en sécurité au large, où elle passe ses nuits posée sur l'eau, la mouette reste vigilante. L'observateur attentif remarquera que les individus qui semblent dormir entrouvrent régulièrement les yeux pour scruter les environs.

Observez les mouettes pour vous exercer à l'ornithologie
« Une mouette mélanocéphale se pose sur une barre de la plage. » / © Pierre Baumgart

Intruse

Une autre espèce se mêle parfois aux mouettes rieuses : la mouette mélanocéphale. Celle-ci niche essentiellement près de la mer Noire, mais un petit nombre de couples se reproduit dans le reste de l'Europe où elle a étendu son aire de répartition. Un peu plus grande et massive que la rieuse, elle s'en distingue dès la fin de l'été par la tache en arrière de l'œil plus étendue et plus diffuse. Les jeunes de l'année ont les pattes sombres. Ceux de l'année précédente peuvent encore être différenciés des adultes, car la mue complète se fait en deux ans. Ils conservent encore des taches noires au bout de l'aile, qui deviendra ensuite entièrement blanche l'année suivante.

Comment reconnaitre une mouette rieuse mâle ou femelle ?
Comparaison des ailes de mouette rieuse selon l'âge et le sexe. En-haut, certainement une femelle, en-bas certainement un mâle. / © Pierre Baumgart

Mâle ou femelle?

Chez les adultes, le bout des ailes est souvent plus long chez les mâles. Il devient d'autant plus pâle que l'oiseau est âgé. Certaines mouettes vivent plus de 20 ans. Le record de longévité en captivité est de 32 ans.

Observez les mouettes pour vous exercer à l'ornithologie
Cette mouette rieuse a choisi de se reposer posées sur le sol. / © Pierre Baumgart

Aile ou queue?

Quand les mouettes ne volent pas, on peut facilement prendre l'extrémité sombre de leurs ailes pour leur queue. Cette dernière est en fait bien plus courte. Refermées, les longues ailes pointues se croisent en recouvrant et dépassant largement les plumes caudales.

Pour en savoir plus sur la vie des mouettes, retrouvez-les sur notre article détaillé L'élégance des mouettes.

Retrouvez toutes nos observations.

Accédez à toutes nos activités famille.

Couverture de La Salamandre n°205

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 205  Août - Septembre 2011
Catégorie

Observations

Tags

Ces produits pourraient vous intéresser

Zéro déchet à la manière d’un lombric

19.00 €

Histoires d’images : L’odyssée du renard

29.00 €

Le guide nature Traces et indices

17.00 €

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique