écureuil : 3 conseils pour l'observer facilement près de chez vous
Ecureuil roux perché sur une branche / © Benoît Perrotin

Observer l’écureuil

Une rencontre avec un écureuil commence souvent par la recherche d'indices. Noisettes ouvertes, cônes rongés, cris de passereaux alarmés... voici quelques astuces pour ne pas rater notre casse-noisette préféré.

Auteur

Julien Perrot



Une rencontre avec un écureuil commence souvent par la recherche d'indices. Noisettes ouvertes, cônes rongés, cris de passereaux alarmés... voici quelques astuces pour ne pas rater notre casse-noisette préféré.

écureuil : 3 conseils pour l'observer facilement près de chez vous
Noisette ouverte par un écureuil / © Benoît Perrotin

Indices

Les noisettes attaquées par l'écureuil sont ouvertes en deux. Quelques traces de dents et le sillon creusé vers la pointe trahissent le travail redoutable de ses incisives. A contrario, le muscardin, les mulots, la sittelle ou les mésanges creusent un trou avec leurs dents ou leur bec dont l'allure diffère subtilement suivant son auteur.

Pic épeiche / © Benoît Perrotin

Le pic épeiche a sa propre technique pour ouvrir les noisettes. Il cale l'une d'entre elles dans l'anfractuosité d'un tronc ou d'une souche puis la pilonne de puissants coups de bec. L'oiseau procède de la même manière pour décortiquer les pommes de pin qui peuvent représenter une part importante de son alimentation hivernale. Les cônes aux écailles encore attachées s'accumulent sous les forges où travaille l'épeiche.

L'écureuil, quant à lui, ronge une à une les écailles en faisant tourner le cône entre ses doigts. Résultat ? Une pomme de pin où ne subsistent plus que quelques filaments et une touffe d'écailles rescapées à la pointe.

Pour aller plus loin : Miniguide n°13 Pister les rongeurs en forêt

écureuil : 3 conseils pour l'observer facilement près de chez vous
Rougegorge familier / © Benoît Perrotin

Astuce

Un rougegorge ou un autre passereau qui alarme dans le sous-bois peut révéler la présence d'un écureuil. Surtout au printemps, quand le rouquin vient se servir d'œufs et de poussins dans les nids. Dans l'autre sens, les cris sonores d'un geai ou d'un merle préviennent souvent l'écureuil d'un danger.

Cet écureuil ouvre une noisette en deux. / © Benoît Perrotin

L'apprivoiser?

Un écureuil progressivement apprivoisé peut venir manger jusque dans la main. Mais est-ce une bonne chose ? Sauf météo exceptionnelle, ces rongeurs n'ont pas besoin de notre aide en hiver. Paradoxalement, c'est plutôt en été que les jeunes encore inexpérimentés ont parfois besoin d'un complément alimentaire. Mais alors en petites quantités pour ne pas les rendre dépendants.

Pour en savoir plus sur la vie de l'écureuil, retrouvez-le sur notre article détaillé Casse-noisettes.

Retrouvez toutes nos observations.

Accédez à toutes nos activités famille.

Couverture de La Salamandre n°206

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 206  Octobre - Novembre 2011
Catégorie

Observations

Tags

Ces produits pourraient vous intéresser

Le guide nature Les petites bêtes

17.00 €

Tous dehors ! en bord de mer

19.00 €

La nature en question – L’univers infini des planètes… et des étoiles

12.90 €

Le comportement des oiseaux d’Europe

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique