Vipère des Walser / © Michele Menegon

La vipère qui fait walser

Une nouvelle espèce de vipère vient d'être décrite en Italie du Nord. Entretien avec Sylvain Ursenbacher, herpétologue et chercheur à l’Université de Bâle.

Auteur

Rédaction



Une nouvelle espèce de vipère vient d'être décrite en Italie du Nord. Entretien avec Sylvain Ursenbacher, herpétologue et chercheur à l’Université de Bâle.

Sylvain Ursenbacher, herpétologue et chercheur à l’Université de Bâle. / © Stéphanie Urech

Sylvain Ursenbacher, la vipère des Walser vient d’être décrite en Italie dans le Piémont. Comment cette nouvelle espèce a-t-elle été découverte ?

Depuis longtemps, des différences morphologiques sont observées entre les vipères péliades du Piémont et celles du reste du pays. Des analyses génétiques viennent de prouver que ces individus appartiennent à une autre espèce que nous avons appelée Vipera walser.

Pourquoi ce nom ?

En souvenir des Walser, ce peuple médiéval germanophone qui habitait plusieurs régions alpines de Suisse, d’Autriche et d’Italie, en particulier les vallées piémontaises au nord de Biella qui abritent ce reptile.

Est-il vrai qu’elle viendrait du Caucase ?

Oui, c’est une grosse surprise. La vipère des Walser a des liens de parenté avec des espèces aujourd’hui exclusivement caucasiennes comme Vipera kaznakovi. Malgré une forte ressemblance avec la péliade, cette nouvelle espèce en serait une cousine éloignée différenciée il y a plus de 3 à 4 millions d’années. Quant à l’aspic, elle est probablement apparue plus tôt et a des origines méditerranéennes.

La génétique dévoile l’existence de vertébrés inconnus. Une bonne nouvelle pour la biodiversité ?

En effet, les analyses ADN permettent de différencier des espèces morphologiquement très proches mais avec des histoires évolutives différentes. C’est positif, car on connaît mieux la biodiversité. Mais ça ne veut pas dire que cette dernière a augmenté. Ces animaux existent depuis très longtemps mais n’avaient tout simplement pas encore été identifiés.

Découvrez l'interview complète!

Couverture de La Salamandre n°236

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 236  Octobre - Novembre 2016
Catégorie

Sciences

Ces produits pourraient vous intéresser

Le guide nature Les petites bêtes

17.00 €

Tous dehors ! en bord de mer

19.00 €

La nature en question – L’univers infini des planètes… et des étoiles

12.90 €

Le comportement des oiseaux d’Europe

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique